23 novembre 2008

TEL BEER-SHEVA

La ville biblique de Beer-Sheva est située à environ 6 km de l'actuelle Beer-Sheva, au sud d'Israël. Le Tel est un amoncellement de différentes strates des cités des sociétés nomades sédentarisées qui s'y sont installées vers 4000 avant l'ère chrétienne. Selon certains historiens quand Abraham y arrive vers 1850 avant J.-C., la ville est occupée par les Philistins. Leur roi, Abimelech, concède au Patriarche la jouissance d'un puits ainsi que le rapporte la Bible (Genèse, 21, 22-31): " Il arriva, dans le même temps, qu'Abimelech,... [Lire la suite]
Posté par melkisedek à 01:31 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

23 novembre 2008

LA BEER-SHEVA MODERNE ET LE DÉSERT DU NÉGUEV

Située à quelque 6 kms au sud-ouest de l'antique cité, la ville moderne de Beer-Sheva compte à peu près 115 000 habitants. La première occupation de la ville remonte à l'époque romaine. Elle disparut au Moyen Age. Mais c'est surtout à l'occasion de l'afflux de populations bédouines originaires de Transjordanie, vers 1900, que le pouvoir turc fonde la ville, choisie pour la qualité constante de l'eau dans et autour de la ville qui en fait une importante source d'irrigation pour la contrée environnante. Elle rassemble des... [Lire la suite]
Posté par melkisedek à 01:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
23 novembre 2008

UNE LETTRE DE BORIS PASTERNAK À ANDRÉ DU BOUCHET

Cette lettre de Boris Pasternak, publiée par la revue L'Ire des Vents, en 1983, constitue à la fois une lecture critique intéressante de la poésie d'André du Bouchet et un témoignage émouvant, une fenêtre ouverte sur le monde littéraire parisien qui ne fut pas tendre envers ce très grand écrivain et poète qu'était pourtant Boris Pasternak. Nous sommes en pleine guerre froide et la guerre des esprits fait rage.     Transcription : 14 juillet 1958, Mon très cher du Bouchet, quand un rayon du soleil se fait jour à travers... [Lire la suite]
Posté par melkisedek à 01:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
22 novembre 2008

MANDELSTAM

En 1959, en guise d'introduction à l'édition Fischer de ses traductions de quelques poèmes de Mandelstam, Paul Celan écrivit ce texte magnifique, peu accessible aujourd'hui, dont je donne plus loin une traduction : ****************** Wie bei kaum einem seiner dichtenden Zeit- und Schicksalsgenossen in Rußland — und diese Dichter, von denen das noch nicht zu Ende gedachte Wort Roman Jakobsons gilt, daß sie von ihrer Generation "vergeudet" wurden, heißen Nikolaj Gumiljov, Welemir Chlebnikov, Wladimir Majakovskij, Sergej Jessenin,... [Lire la suite]
Posté par melkisedek à 23:19 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
22 novembre 2008

INGEBORG BACHMANN

On peut entendre sur le site de Monumenta quelques poèmes récités par Françoise Rétif ainsi qu'une vue d'ensemble de son oeuvre, notamment sur son grand roman Malina, et de sa vie, de même que des considérations fort intéressantes sur ses liens à la fois poétiques et poétologiques avec l'oeuvre de Paul Celan, notamment pour le recueil Sprachgitter (Grille de parole) qu'André du Bouchet a traduit dans Strette. On pourra lire ici deux poèmes extraits de son premier recueil Die gestundete Zeit (Le Temps en sursis), qui donne une bonne... [Lire la suite]
Posté par melkisedek à 23:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
22 novembre 2008

UNE LETTRE D'YVES BONNEFOY

Cette lettre est une réponse à un courrier que je lui avais adressé au Collège de France à propos d'un article d'Yves Bonnefoy paru dans La Nouvelle Revue de Psychanalyse concernant le poète grec Georges Séféris.
Posté par melkisedek à 23:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

22 novembre 2008

ANDRÉ DU BOUCHET : EXTRAIT DU MANUSCRIT "Ou le soleil"

                                                      Bibliographie : 1°) Livres : Le moteur blanc, GLM, 1956. Dans la chaleur vacante, Mercure de France, 1961. Prix des critiques 1961. Rééd. 1978. Ou le soleil, Mercure de France, 1968. Alberto Giacometti. Dessins, Maeght Editeur, 1969. Qui n'est pas tourné vers nous, Mercure de France, 1972. Air (1950-1953), Clivages,... [Lire la suite]
Posté par melkisedek à 23:11 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :
22 novembre 2008

UNE LETTRE DE MADAME POLIAKOFF À LA MORT DE MON PÈRE

Lors du décès de mon père, la veuve du peintre Serge Poliakoff, Mme Marcelle Poliakoff prit soin d'écrire une lettre à ma mère pour lui témoigner son affection et son chagrin. Ma mère la connaissait et était allée quelquefois chez elle, rue de Seine, après la mort du peintre. Elle lui avait donné, en témoignage d'amitié, une lithographie pour le nouvel an de 1965.                                           ... [Lire la suite]
Posté par melkisedek à 23:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
22 novembre 2008

ANDRÉ DU BOUCHET ET LA POÉSIE CHINOISE

Des rapprochements intéressants peuvent être établis entre la poétique d'André du Bouchet dans son oeuvre et la peinture chinoise, qui fonctionne sur le mode dialogique, les "Conversations avec la montagne" de Shi Tao ou "Dialogue avec le vent" de Ma Yuan, mais aussi avec la poésie chinoise elle-même. Dans l'esprit de la Chine, il n'y a pas de différence d'ailleurs entre l'art de la poésie et l'art de la peinture. C'est tout un : l'art de la poésie est aussi un art de la calligraphie, un art de l'espace qui fait jouer horizontalement... [Lire la suite]
Posté par melkisedek à 23:04 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,
22 novembre 2008

ANDRÉ DU BOUCHET TRADUCTEUR DE PAUL CELAN

André du Bouchet a publié des poèmes traduits de Paul Celan aux éditions Clivages en 1978, extraits de Von Schwelle zu Schwelle, publié en 1955, jusqu'à Lichtzwang, en 1970, au total quelque onze poèmes traduits. Ces traductions furent reprises par le Mercure de France en 1986. Elles sont intéressantes à un double titre : elles manifestent des affinités évidentes entre l'un et l'autre poètes et Paul Celan a travaillé en étroite collaboration avec André du Bouchet pour ces traductions, lui en proposant au départ une traduction... [Lire la suite]
Posté par melkisedek à 23:02 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , ,