B1

Sur le manuscrit de ce premier poème du recueil Die Gestundete Zeit, on peut lire une première version du poème. Pour la deuxième strophe, Ingeborg Bachmann avait d'abord écrit :

Das dunkle Wasser durchblutet Poseidons

Reich, tausendäugig, und schlägt die

Wimper von weißer Gischt auf, Dich

anzusehen, groß und lang, dreissig

Tage lang.

 

Traduction :

Les eaux sombres aux mille regards

irriguent de sang le royaume de Poséidon,

et ouvrent les paupières de leur blanche écume,

pour te regarder longuement,

trente jours durant.

 

La version définitive a éliminé la référence à la mythologie grecque (Poséidon) et à Homère et la cruauté de son royaume sanguinaire ("durchblutet") pour se faire plus allusive :

Das dunkle Wasser, tausendäugig,

schlägt die Wimper von weisser Gischt auf,

um dich anzusehen, gross und lang,

dreissig Tage lang.

 

Traduction :

 

Les eaux sombres aux mille regards,

ouvrent les paupières de leur blanche écume,

pour te regarder, longuement,

trente jours durant.

 

Autres remarques : Le titre du poème n'existe pas encore et le rythme des vers n'est pas encore assuré sur le manuscrit. Dans la troisième strophe, elle a rajouté à la version originale le "tangage" ("hart stampft"/tangue dangereusement) du navire et rattaché la suite du poème par une copule ("und"/et) :

 

Auch wenn das Schiff einen unsicheren Schritt tut

 

qui devient :

 

Auch wenn das Schiff hart stampft

und einen unsicheren Schritt tut...